LE SITE PATRIMONIAL

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, classé par le ministère des Affaires culturelles en 1988, est situé au cœur du village et regroupe l’église, le presbytère actuel, le presbytère de 1763, le couvent et le calvaire.

LE SITE PATRIMONIAL – UN LIVRE OUVERT

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, par son unicité et par la disposition longitudinale de tous les édifices qui le composent, peut être comparé à un grand livre ouvert. Peu importe où nos pas nous conduisent, chaque partie de ce lieu nous raconte une partie de notre histoire.

LES ÉDIFICES

Leur style architectural

L'ancien presbytère, avec son toit à deux versants abrupts, demeure fidèle à la tradition architecturale du régime français.

L'église s'apparente au style néo-classique dont les principales caractéristiques sont les fenêtres en plein cintre et l'oculus en façade.

Le couvent et le presbytère, construits à trois ans d'intervalle, s'inspirent du style "Second Empire"; tous deux sont coiffés d'un toit à la Mansart conçu par l’architecte français du même nom.

Le petit édicule qui abrite le christ de François Baillairgé est influencé par le style gothique qui a été florissant en plusieurs pays d'Europe à partir du 16e siècle.

Par leur seule structure, ces édifices nous font l'historique architectural de plus de trois cents ans.

Leur âge

En nous approchant de plus près, nous apercevons, gravée dans la pierre de façade ou sur une plaque commémorative, la date de construction de chacun d'eux.

Leur histoire

Tout récemment l'ajout de panneaux d'interprétation nous informe davantage sur l'origine et les caractéristiques de chaque construction. Voilà autant de pages toutes grandes ouvertes qui s'adressent à tous les esprits curieux de mieux connaître nos ancêtres et leur vécu.

Bon nombre d'entre nous et bien d'autres qui ont quitté notre paroisse désirant compléter leurs connaissances se sont procuré les volumes écrits par des passionnés de notre histoire paroissiale.

N.B. Pour connaître l’histoire détaillée des édifices du site patrimonial, vous procurer : Le Site institutionnel de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, un brin d’histoire, tel qu’annoncé dans le lien Nos publications.

HISTORIQUE DU SITE PATRIMONIAL

Pour bien apprécier la valeur de cet ensemble institutionnel, il nous faut en rappeler les principales étapes historiques. Deux ans après son arrivée à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, à savoir en 1754, le jeune curé Pierre-Laurent Bédard écrit dans une de ses nombreuses lettres à son évêque que les paroissiens et lui-même se sont mis d'accord pour construire une nouvelle église en pierre précisément au même endroit où se trouve l'église actuelle. Aussitôt celle-ci terminée, en 1763, il entreprend la construction de son presbytère, aujourd'hui le pavillon Pierre-Laurent-Bédard; ce premier presbytère fut allongé de trente pieds en 1811 afin d'y aménager deux salles pour réunir les paroissiens à différentes occasions. De plus, dès 1764 les soeurs de la Congrégation-de-Notre-Dame établissent leur première maison d'enseignement pour filles, tout juste à l'ouest du presbytère du curé Bédard, précisément là où se trouve actuellement le stationnement des locataires de cet édifice. Notre paroisse n'avait que 35 ans et était habitée par environ 400 personnes; le village allait pouvoir se développer tout autour de ce noyau institutionnel solidement agrippé au flanc sud de ce petit rocher.

Au fil des ans, ce site s'est quelque peu prolongé vers l'ouest par la construction, en 1883, du couvent actuel alors qu`en 1886, le nouveau presbytère s'est intercalé entre l'ancien presbytère et l'église. En1887, la fabrique cédait l'ancien presbytère à la municipalité pour le montant symbolique de 1,00 $. En 2007, il nous faut reconnaître que depuis ce temps, le tout est demeuré inchangé.

Bien mieux encore, au moment des fêtes du 250e  anniversaire de la paroisse, quelques paroissiens ont pris conscience de la valeur symbolique, historique et religieuse de ce bel ensemble. Par leur clairvoyance, leur dynamisme et leur intervention énergique, ils ont procédé au sauvetage et au réaménagement d'un des plus anciens presbytères du pays. Leur action si bien concertée a donné un nouveau souffle de vie à ce lieu. Par leur intervention, le site institutionnel renaissait, le village retrouvait ses origines et s'en montrait fier.

Les autres interventions qui ont suivi dans les années subséquentes ne furent que le prolongement de cette première et heureuse initiative. En 1985, la Fabrique et la Municipalité commandent une étude afin de mieux connaître l'histoire de cet ensemble et la valeur des édifices qui y sont construits. Au moment de leur rapport, les auteurs de cette étude invitent les deux partenaires et propriétaires de ces terrains à demander au Ministère des Affaires culturelles le classement de cet ensemble. En 1988, les documents officiels confirment le classement de l'ensemble et entérinent la responsabilité conjointe de chacun des propriétaires des terrains et des édifices.

De 1999 à 2003, la même collaboration entre les organismes a permis le réaménagement et l'embellissement du site patrimonial tout entier. Les nombreux témoignages d'estime et les prix reçus à la suite de cette dernière intervention ne peuvent que nous enorgueillir et sont une invitation à toute la collectivité à poursuivre ce travail. Collectivement, en nous épaulant les uns les autres, nous ne pouvons que réussir la prochaine étape, à savoir, la transformation du presbytère en logements pour les nôtres.

 

Jacques Boulet



Suivre le lien suivant pour visionner un vidéo montrant une vue aérienne du Site Patrimonial prise en mars 2017:

https://youtu.be/3-EuK-lxb28


© Société de conservation du patrimoine 2017